• Assurance Qualité: Trouvez les d …

Assurance Qualité: Trouvez les différences!

Comment déterminer, de manière fiable et rapide, si deux versions PDL différentes d’un même document sont identiques ?

 

Comparer automatiquement la structure et le contenu des documents

Par Philippe Filippi, Responsable SER (Southern European Region) pour Compart et Directeur Général de Compart France SAS.

Comment déterminer, de manière fiable et rapide, si deux versions PDL différentes d’un même document sont identiques ? En utilisant un programme de vérification automatisé qui compare entre les deux documents référence et candidat, chacun des objets page (police de caractères, image, etc.) jusqu’au niveau de détail le plus fin, c’est à dire le pixel.

Les professionnels des métiers de l’impression, routage, archivage des documents peuvent le confirmer : il suffit parfois, par exemple, d’une infime modification d’une police, d’un logo ou d’une mauvaise insertion d’image pour fausser une production. Par ailleurs, lors de l’évolution des modèles de document réalisés par des logiciels de composition, on ne peut certifier sans risques l’absence de tout l’impact de ces modifications sur la qualité de la production. Dans le cadre d’un archivage légal, si le document archivé est le produit d’une action sur le document d’origine (conversion par exemple), il convient de s’assurer que ces deux objets sont identiques en termes de contenu et de présentation. Il s’agit là d’une tâche dans la mesure où la certification doit être réalisée jusque dans les moindres détails, ce qui est impossible sans vérification automatisée avant injection dans la solution d’archivage.

La comparaison de documents dans l’environnement de production demeure essentielle pour garantir la qualité et donc sécuriser les coûts de production. Dans plusieurs pays des fournisseurs de services éditiques se sont donc spécialisés dans une offre productive « zéro défaut » en offrant à leurs clients soit un rapport qualité avant chaque production, soit une interactivité directe avec les outils de comparaison afin de permettre au client de décider lui même du lancement de la production.

Une « table lumineuse « numérique

Pour une comparaison visuelle, chaque document est converti en une image bitmap de même résolution et les images raster obtenues sont comparées, comme si l’on posait ces documents l’un sur l’autre sur une table lumineuse pour pouvoir détecter les différences entre eux. Le logiciel affiche les points de différence entre les deux versions. Le principe est le suivant : le logiciel lit les deux fichiers (au format AFP, PDF ou PostScript, par exemple), compare l’original au fichier modifié et affiche en quelques secondes les différences relevées. La comparaison au niveau des pixels permet d’identifier les modifications et leur emplacement. La comparaison au niveau structurel évalue les chaînes de caractères du texte, les attributs de police et autres propriétés qui ont un impact sur le résultat final.

L’avantage est évident : les problèmes de production dus aux modifications involontaires des documents sont évités. En effet, la réimpression entraîne des coûts de reprise et nuit à la crédibilité de l’imprimeur auprès de ses clients.

Quelle est la véritable nouveauté?

Le cas suivant illustre l’importance qu’a prise ce sujet. Un grand fournisseur de publipostage génère énormément de documents différents par mois, généralement des lettres et courriers relativement simples, recto-verso et personnalisés. Dans les années à venir, l’entreprise s’attend à traiter jusqu’à cinq fois plus de versions différentes par mois. Or, elle a déjà du mal à gérer de façon fiable la quantité actuelle. Par ailleurs, la demande de documents personnalisés est en pleine expansion. Dans une telle situation, personne ne serait en mesure de vérifier manuellement les correspondances nécessaires et écarts admissibles (dont la date et le champ d’adresse) dans les différentes versions. Jusqu’à récemment, ce fournisseur de publipostage utilisait un programme en ligne permettant à ses employés de vérifier et garder trace des différentes versions, de leur historique et des documents produits. Mais la comparaison entre une ancienne et une nouvelle version s’avérait compliquée. Il fallait en effet imprimer l’ancien document et le tenir à côté de l’écran pour le comparer avec le nouveau, une tâche plutôt fastidieuse. Or, des programmes de vérification modernes comme DocBridge Delta permettent désormais de numériser et d’automatiser ces comparaisons. Les différences sont rassemblées dans un « troisième » document comparatif, à l’aide duquel l’utilisateur évalue le travail d’impression pour le client. L’avantage de ce programme : un affichage graphique des écarts, qui permet de prendre des décisions rapides. Imaginez une lettre dont la présentation est correcte, mais dont le contenu risque d’être décalé vers le bas si l’adresse est trop longue. Une comparaison graphique révèle les problèmes de présentation et isole la zone dont le contenu est affecté par les modifications. Il est alors facile et rapide de déterminer si le texte est identique, si les intervalles correspondent et si la police d’écriture est la même.

Un tiret peut tout changer

Ces outils révèlent également les différences techniques qui existent entre différentes versions de logiciels de manière rapide et simple. Les tests de régression sont indispensables pour éviter les résultats indésirables liés aux changements de logiciels. Une mise à jour, par exemple, peut avoir modifié les règles de césure par défaut, ou des différences de ponctuation peuvent être apparues dans les champs d’adresse, une version plaçant par exemple un point après les abréviations contrairement à l’autre. Vu de loin, la ponctuation peut sembler accessoire, mais elle représente un critère de qualité dans la création de documents personnalisés. Au final, l’important est de fournir au client précisément ce qu’il a demandé. En particulier pour les entreprises réalisant de nombreux travaux d’impression et opérant de fréquents changements de logiciels, l’assurance qualité revêt alors un caractère stratégique.

 

DocBridge Delta

DocBridge Delta est un programme de vérification qui filtre et affiche les différences entre deux documents, de manière précise et rapide. Ce logiciel développé par Compart est indépendant, évolutif et compatible avec toutes les plates-formes matérielles et logicielles standard. DocBridge Delta analyse les objets codés dans les fichiers de documents, jusqu’au moindre détail. Capable de traiter les formats de document les plus courants, il est aussi en mesure de transposer des formats d'entrée totalement différents. DocBridge Delta compare à ce niveau les deux documents d'entrée et peut afficher les différences objet par objet. Certains éléments peuvent être exclus de la comparaison, comme l’adresse qui change à chaque courrier.

Pour une comparaison visuelle, chaque document est converti en une image bitmap de même résolution et les images raster obtenues sont comparées l'une à l'autre. Dans le fichier généré, les pixels identiques dans les deux documents sont représentés en gris. Par contre, les pixels existant uniquement dans l’un des documents seront représentés en vert dans le document de référence et les pixels correspondants dans le document à comparer seront affichés en rouge. Ainsi, la moindre différence entre les objets est immédiatement reconnaissable, par exemple un écart d'un pixel dans la marge si un caractère d’une même police mais coupé un peu différemment.

DocBridge Delta est en cours de déploiement dans les plus grandes entreprises, dont HUK-COBURG, l’un des principaux assureurs allemands. DocBridge Delta est un logiciel de vérification évolutif, indépendant des plates-formes, qui permet une comparaison précise et rapide des documents ayant un format différent mais un contenu identique.

Analyse documentaire verification automatisee des documents

Obtenir les réponses
et les solutions dont vous avez besoin